Au Kazakhstan, une force russe de "maintien de la paix" ou de répression ?

Le pays est en proie à des émeutes urbaines inédites qui ont forcé le gouvernement à démissionner La Russie forme le gros d’une force de maintien de la paix envoyée au Kazakhstan. Les objectifs de cette mission décidée dans la hâte restent flous.

Au Kazakhstan, une force russe de "maintien de la paix" ou de répression ?
©AFP
Paul Gogo, correspondant à Moscou
Des troupes russes, biélorusses ou encore arméniennes dépêchées par avions militaires vers les grandes villes kazakhes pour y étouffer une protestation populaire. Les images ne sont pas sans rappeler des heures sombres de l'ère soviétique. Reste qu'elles sont porteuses de lourdes incertitudes. De fait, les contours de la mission "de maintien de la paix" de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) demeurent flous. Et ce que ces soldats viennent combattre l'est tout autant, tant la nature des émeutes urbaines...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet