Le national-populisme hindou imprègne les élections en Inde

Les électeurs sont appelés aux urnes en Uttar Pradesh, État indien de plus de 200 millions d’habitants. Les dirigeants attisent les peurs et les sentiments anti-musulmans. Le "national-populisme" et la "démocratie ethnique" creusent leur sillon, note le Pr Christophe Jaffrelot.

Le national-populisme hindou imprègne les élections en Inde
©AP
Le prêtre hindou Yogi Adityanath n'est pas un enfant de chœur. Et, dans l'Inde contemporaine qui succombe aux sirènes de l'ultranationalisme hindou, c'est même ce qui nourrit son succès. Lui qui a fait des diatribes anti-musulmans son fonds de commerce depuis des années, il entend bien capitaliser sur les tensions intercommunautaires pour se faire réélire à la tête de l'Uttar Pradesh. Sa popularité dépasse les frontières de sa région et rien ne semble...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité