Le "oui, mais" de New Delhi à Poutine

Pas question actuellement pour le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi de sanctionner la Russie.

Le "oui, mais" de New Delhi à Poutine
©AP
États-Unis, Europe, Canada, Australie, Japon… Pas un jour ne passe sans qu'un État n'annonce un durcissement des sanctions contre la Russie depuis l'invasion de l'Ukraine. Dans ce concert des pays démocratiques figure un grand absent : l'Inde. New Delhi maintient le flou et se préoccupe d'abord de lui-même. "Nous...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité