L’Inde en plein dilemme : maintenir son commerce avec la Russie ou aider celle-ci

New Delhi est tiraillé entre les appels à l’aide du Kremlin et les appels du pied des Européens pour se conformer aux sanctions.

Emmanuel Derville, correspondant à New Delhi
Vladimir Putin, Narendra Modi
©AP
L'anecdote en dit long sur le désespoir du Kremlin depuis que les sanctions occidentales frappent son économie. Le 10 mars, le Premier ministre adjoint Alexander Novak téléphone au ministre indien du pétrole et du gaz, Hardeep Singh Puri. "Nous souhaitons attirer davantage d'investissements indiens dans les hydrocarbures russes. […] Les exportations...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité