Le Japon gèle les avoirs de 398 Russes, dont les filles de Poutine

Le Japon a imposé mardi de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie, en gelant les avoirs de 398 personnes russes.

Le Japon gèle les avoirs de 398 Russes, dont les filles de Poutine
©D.R.

Cette mesure a été approuvée par le Cabinet japonais et comprend des sanctions à l'encontre des filles du président russe Vladimir Poutine et de l'épouse du ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, a rapporté l'agence de presse Kyodo.

Vendredi, le Premier ministre Fumio Kishida avait annoncé que le Japon prévoyait de réduire ses importations de charbon en provenance de Russie, dans le but de les arrêter complètement à terme, et d'imposer de nouvelles sanctions.

Tokyo est en étroite consultation avec ses partenaires du G7 pour déterminer de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie, a déclaré M. Kishida, citant des rapports sur les atrocités commises par la Russie en Ukraine et les qualifiant pour la première fois de "crimes de guerre".