Insalubrité, manque d'intimité... Des conditions déplorables dans des camps de quarantaine à Shanghai

Les personnes positives au Covid sont isolées dans des camps de quarantaine, dont l'état laisse à désirer.

Insalubrité, manque d'intimité... Des conditions déplorables dans des camps de quarantaine à Shanghai
©AFP

Depuis près de deux semaines, plus de 25 millions d'habitants sont confinés chez eux à Shanghai suite à une nouvelle hausse des contaminations au Covid-19. En effet, la métropole chinoise applique la stratégie "zéro-Covid", qui consiste à limiter un maximum les contacts des habitants, à les obliger à des tests de dépistage quotidiens et à isoler toute personne dès l'apparition de premiers symptômes.

Ainsi, les Chinois testés positifs au Covid sont envoyés dans des camps de quarantaine le temps de leur maladie. Si l'existence même de ses camps peut légitimement être remise en question en regard de la liberté de mouvement, les conditions de vie de ces derniers sont encore plus questionnables.

Une Chinoise de 20 ans a témoigné de son calvaire auprès de nos confrères de HLN. "Je suis restée 13 jours dans un camp. C’est un nid à virus", débute-t-elle.

"À mon arrivée, on m’a donné un bracelet avec un numéro d'identification. Comme si nous étions du bétail !", s'indigne-t-elle. "Il n'y avait pas de médicaments, pas de désinfection… L’intimité faisait également défaut partout. Il n’y avait pas de douches, les toilettes étaient si sales qu’elles étaient inutilisables et tout puait", déplore-t-elle.

"Le monde doit voir ce qui se passe ici"

"Les gens dormaient dans les poubelles. Et les lumières étaient allumées toute la nuit", poursuit-elle.

"Le monde doit voir ce qui se passe ici", conclut la jeune femme.

Sur les réseaux sociaux, des vidéos amateurs témoignent de l'horreur de ces camps. Sur des images publiées sur Twitter, on peut ainsi voir une femme, visiblement en état de détresse psychologique, hurler et taper sur son lit.

D'autres images font état de toilettes complètement bouchées, avec des excréments débordant des latrines.