Le plus gros diamant bleu du monde vendu pour 55,5 millions d’euros

L’annonce, faite en février dernier, avait mis en émoi le monde très fermé des diamantaires.

Le plus gros diamant bleu du monde vendu pour 55,5 millions d’euros
La rédaction avec AFP

La célèbre maison de vente Sotheby’s avait alors fait savoir qu’elle comptait mettre aux enchères "De Beers Cullinan Blue", un diamant bleu d’exception de plus de 15,10 carats. La vente a finalement eu lieu ce mercredi à Hong Kong et a tenu toutes ses promesses, la pierre ayant été cédée contre 450 925 000 dollars, soit l’équivalent de près de 57,5 millions de dollars américains (55,5 millions d’euros), là où la société new-yorkaise avait placé la barre de l’estimation à 48 millions de dollars, soit environ 4 millions par carat. L’identité de l’acquéreur n’a pas été révélée.

Le bijou ne serait ni plus ni moins que le "plus gros diamant bleu sans impureté" jamais répertorié par le Gemological Institute of America (GIA), selon la société new-yorkaise, dépassant ainsi le record jusqu'ici détenu par l'"Oppenheimer Blue" de 14,62 carats, lui-même vendu lors d'enchères en mai 2016, pour une somme également équivalente à 57,5 millions de dollars.

Le diamant adjugé mercredi a été découvert en avril dernier dans la mine Cullinan, en Afrique du Sud, qui lui a donné son nom. Lors de sa découverte, le diamant ne pesait pas moins de 40 carats. Il a été acquis par le diamantaire sud-africain De Beers et Diacore pour 40 millions de dollars, ce n’est qu’après avoir été taillé qu’il a acquis son caractère unique.

Les diamants bleus, une couleur plutôt rare, ont toujours aiguisé les appétits, à l’instar du "Zoé Diamond", cédé pour 32,6 millions de dollars en 2014 ou du "Blue Moon de Joséphine" parti pour 48,4 millions de dollars lors d’une vente à Genève en novembre 2015.

Sur le même sujet