Sri Lanka : le président a quitté les Maldives pour Singapour

Le président du Sri Lanka a quitté les Maldives jeudi à bord d'un avion de la compagnie Saudia en direction de Singapour, a annoncé un responsable de l'aéroport à l'AFP, au lendemain de sa fuite de Colombo.

Gotabaya Rajapaksa, son épouse Ioma et deux gardes du corps ont été escortés dans l'appareil quelques minutes avant le décollage de l'aéroport international Velana à Malé, a précisé la même source.

Le chef de l'Etat a fui samedi sa résidence, prise d'assaut par les manifestants qui lui reprochent sa mauvaise gestion au moment où le pays traverse la plus grave crise économique de son histoire.

Il a réussi à sortir du pays mercredi en direction des Maldives.

La presse locale rapporte qu'il a été conspué et insulté à sa sortie de l'aéroport Velana et une manifestation a été organisée dans la capitale Malé pour demander au gouvernement des Maldives de ne pas le laisser transiter en toute sécurité.

Les médias maldiviens assurent que M. Rajapaksa a passé la nuit dans l'hôtel de luxe Waldorf Astoria Ithaafushi, mettant en parallèle cette opulence et la crise économique que traverse la population sri-lankaise.

D'après des sources de sécurité, la démission que M. Rajapaksa avait promise pour mercredi pourrait être annoncée après son départ des Maldives.

"La lettre de démission a été préparée", a expliqué une de ces sources à l'AFP. "Aussitôt qu'il donne le feu vert, le président du Parlement la publiera".

Selon des sources diplomatiques, les Etats-Unis lui ont refusé une demande de visa car il avait renoncé à sa citoyenneté américaine en 2019 avant d'être candidat à la présidentielle.