Au Sri Lanka, la révolution est loin d’être finie

A peine investi, le nouveau Président a employé la force contre les protestataires. L'indignation internationale pèse déjà sur les chances d'une sortie de crise de l'île. L'avenir de cette contestation citoyenne inédite est incertaine.

Au Sri Lanka, la révolution est loin d’être finie
©AP
Il aura fallu moins de 24 heures pour que l’homme arrivé au pouvoir à la faveur des protestations du mouvement "Gota Go Gama" envoie ses troupes anti-émeutes, armées de fusils d’assaut automatiques. Les...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité