Voyage de Pelosi à Taïwan : la Chine suspend les négociations avec les Etats-Unis sur le changement climatique

La Chine a annoncé vendredi mettre fin à la coopération avec les Etats-Unis sur plusieurs dossiers après la visite cette semaine à Taïwan de Nancy Pelosi, présidente américaine de la Chambre des représentants.

Voyage de Pelosi à Taïwan : la Chine suspend les négociations avec les Etats-Unis sur le changement climatique
©AFP

La Chine va "suspendre les négociations sino-américaines sur le changement climatique" et annuler un entretien entre les dirigeants militaires ainsi que deux réunions sur la sécurité, a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères, invoquant le "mépris" dont a fait preuve Mme "Pelosi quant à la forte opposition de la Chine" à sa visite à Taïwan.

La Chine et les États-Unis, les deux plus importants émetteurs de gaz à effet de serre, avaient noué un accord surprise sur le climat lors du sommet de la COP26 à Glasgow l'an dernier. Ils s'y engageaient à travailler ensemble pour accélérer les actions pour le climat lors de la prochaine décennie et à se réunir régulièrement pour "s'attaquer à la crise climatique".

Parmi les autres mesures annoncées vendredi, le ministère des Affaires étrangères a annoncé suspendre la coopération avec Washington sur le rapatriement des migrants illégaux, ainsi qu'en matière de justice, de criminalité transnationale et de lutte anti-drogues.

Un peu plus tôt, la Chine avait indiqué imposer des sanctions à Mme Pelosi et sa famille proche, sans détailler en quoi ces sanctions consistaient.

Pékin considère Taïwan comme une partie de son territoire à réunifier, par la force si nécessaire, et a plusieurs fois mis en garde Washington contre une visite de la haute responsable, vécue comme une provocation majeure. De leur côté, les États-Unis pratiquent à l'égard de Taïwan une diplomatie dite d'"ambiguïté stratégique", consistant à ne reconnaître qu'un seul gouvernement chinois, celui de Pékin, tout en continuant à apporter un soutien décisif à Taipei mais en s'abstenant de dire s'ils défendraient ou non militairement l'île en cas d'invasion.

La Chine a lancé jeudi, en réaction à la visite de l'élue américaine, les plus importants exercices militaires de son histoire autour de l'île, qui vont durer jusqu'à dimanche.

>> Les manœuvres militaires chinoises trahissent la frustration de Pékin sur la question de Taïwan