L'Inde célèbre le 75e anniversaire de son indépendance

L'Inde célébrait lundi le 75e anniversaire de son indépendance, occasion pour le Premier ministre Narendra Modi de galvaniser la fibre patriotique, depuis le Fort Rouge, à Delhi, où il a appelé à faire de l'Inde une nation industrielle avancée.

AFP
L'Inde célèbre le 75e anniversaire de son indépendance
©AFP

Après une salve de 21 coups de canon, le chef du gouvernement nationaliste hindou, coiffé d'un turban aux couleurs de l'Inde, a encouragé ses compatriotes à se délester de "la moindre chose liée au colonialisme en nous ou autour de nous".

"L'Inde autonome relève de la responsabilité de chaque citoyen, de chaque gouvernement, de chaque unité de la société", a ajouté M. Modi, sur les remparts du Fort Rouge de Delhi, haut-lieu historique de la capitale, orné pour l'occasion de portraits des héros de l'indépendance du pays, placé sous la garde d'éléphants mécaniques.

"L'Inde autonome, ce n'est pas un agenda ni un programme gouvernemental. C'est un mouvement de masse de la société que nous devons faire avancer", a-t-il poursuivi, dans une allocution de 90 minutes. "Nous devons travailler ensemble pour une 'viksit bharat'(Inde industrielle avancée)", a plaidé M. Modi. "L'heure est à un fédéralisme compétitif coopératif", a encore déclaré le dirigeant du pays fédéral de 1,4 milliard d'habitants, prônant "une compétition saine entre les Etats pour progresser dans les différents secteurs".

L'Inde célèbre le 75e anniversaire de son indépendance
©AFP

La troisième plus grande économie d'Asie a connu un important redressement de son activité économique à la fin de 2021 après avoir subi, raison de la crise sanitaire, la pire récession depuis son indépendance.

En 1947, la partition des Indes de l'Empire britannique a jeté près de quinze millions de personnes sur les routes, les musulmans vers le nouveau territoire pakistanais, les hindous et les sikhs en direction d'une Inde désormais indépendante. Et environ un million de personnes ont été massacrées dans des affrontements inter-communautaires.

Lors de la partition, la région du Cachemire a également été divisée entre l'Inde et le Pakistan. Les deux puissances nucléaires se sont depuis livrées trois guerres, dont deux pour ce territoire himalayen que chacune revendique.

La rancune et les contentieux demeurent, rappelés au fil des ans par d'innombrables escarmouches. Le dernier heurt en date remonte à 2019 qui avait précipité les deux pays au bord de la guerre.