Washington exige que Pékin rende des comptes du "génocide" des Ouïghours

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a salué jeudi le rapport de l'ONU sur les violations présumées des droits de l'homme dans la région chinoise du Xinjiang, exigeant que Pékin rende des comptes sur ce "génocide".

Washington exige que Pékin rende des comptes du "génocide" des Ouïghours
©AFP

"Ce rapport renforce et réaffirme nos graves préoccupations concernant le génocide en cours et les crimes contre l'humanité perpétrés par les autorités chinoises" contre la minorité musulmane des Ouïghours, a déclaré M. Blinken dans un communiqué.

Malgré les pressions de Pékin, qui a vivement dénoncé le rapport, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les droits de l'Homme (HCDH) a publié mercredi soir ce rapport très attendu sur la situation dans le Xinjiang.

Le rapport de l'ONU évoque la possibilité de "crimes contre l'Humanité" dans la région mais ne parle pas expressément de génocide.

"Nous continuerons à exiger que les autorités chinoises rendent des comptes et appelons celles-ci à libérer tous ceux qui sont maintenus en détention sans justification (...) et à permettre un accès sans restrictions à des enquêteurs indépendants au Xinjiang, au Tibet, et à travers la Chine", a affirmé le chef de la diplomatie américaine.