Guerre en Ukraine: Chinois et Indiens restent prisonniers des choix faits au début du conflit

Leur abstention au Conseil de sécurité les révèle prisonniers de leur logique.

Wang Yi, conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères de la Chine
©AFP
On attendait avec curiosité le résultat du vote d’une résolution soumise au Conseil de sécurité des Nations unies, vendredi soir, pour condamner l’annexion par la Russie des territoires ukrainiens...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité