Philippines: la Nobel de la paix Maria Ressa en appel devant la cour suprême

La journaliste philippine avait reçu le Nobel de la Paix pour ses efforts en faveur de la liberté d'expression.

AFP
Philippines: la Nobel de la paix Maria Ressa en appel devant la cour suprême
©AFP

La journaliste philippine Maria Ressa, co-lauréate du prix Nobel de la Paix 2021 condamnée pour diffamation en ligne, fera appel devant la Cour suprême du pays pour éviter de purger une longue peine de prison, a annoncé mardi son avocat. Cette journaliste chevronnée, en première ligne dans la critique de l'ancien président Rodrigo Duterte et de ses méthodes violentes dans la guerre anti-drogue, risque jusqu'à sept ans de prison pour diffamation en ligne.

Maria Ressa et le journaliste russe Dmitri Mouratov ont reçu le prix Nobel de la Paix en octobre 2021 pour leurs efforts en faveur de "la liberté d'expression".

Le travail de la journaliste sur son site d'information Rappler lui a valu ce que les défenseurs de la liberté de la presse considèrent comme une série d'accusations criminelles, d'enquêtes et d'attaques en ligne contre elle et son média.

L'affaire va désormais être portée devant la Cour suprême philippine, a annoncé son avocat Ted Te, dans un communiqué.

La cour d'appel qui l'avait condamnée en octobre 2022 pour diffamation en ligne, de même que son ancien collègue Rey Santos, a refusé lundi de reconsidérer sa décision.

Ce rejet, que l'avocat a qualifié de "décevant", a, selon lui, "ignoré tous les principes fondamentaux du droit pénal et constitutionnel, ainsi que les éléments fournis".

Les deux journalistes Maria Ressa et Rey Santos, condamnés en première instance en 2020, "vont porter ces questions devant la Cour suprême" à laquelle "nous demanderons de réexaminer et de renverser" l'arrêt de la cour d'appel, a ajouté Ted Te.