Un artiste rend des fontaines rouge sang pour dénoncer la répression en Iran

Un artiste anonyme a coloré des fontaines d'eau de Téhéran en rouge en référence à la répression sanglante des trois semaines de manifestations qui ont éclaté après la mort de Mahsa Amini.

La Rédaction avec AFP
Un artiste rend des fontaines rouge sang pour dénoncer la répression en Iran
©AFP

La colère suscitée par la mort de Mahsa Amini, trois jours après son arrestation à Téhéran par la police des mœurs pour infraction au code vestimentaire strict imposant notamment aux femmes de porter le voile dans la République islamique, a déclenché les manifestations les plus importantes depuis près de trois ans en Iran.

Malgré la répression, qui a fait des dizaines de morts, et l'arrestation de centaines de personnes, les manifestations se sont poursuivies.

Un artiste rend des fontaines rouge sang pour dénoncer la répression en Iran
©AFP

Les images de plusieurs fontaines rouge sang, situées dans le centre de Téhéran, ont été partagées en ligne par le média 1500tasvir, qui recense les violations des droits humains. Des militants ont décrit sur Twitter les fontaines rouges comme une "œuvre d'art" baptisée "Téhéran recouverte de sang" et indiqué qu'elles avaient été conçues par un artiste anonyme.

Un artiste rend des fontaines rouge sang pour dénoncer la répression en Iran
©AFP
Un artiste rend des fontaines rouge sang pour dénoncer la répression en Iran
©AFP

Des photos publiées par le compte Instagram de la BBC en persan montrent que l'eau des bassins a par la suite été nettoyée, bien que des traces de rouge y soient toujours visibles.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...