Bangladesh: évacuation de centaines de milliers de personnes à l'approche d'un cyclone

Des centaines de milliers de personnes au Bangladesh sont en cours d'évacuation dans les régions côtières à l'approche d'un puissant cyclone qui devrait provoquer une tempête de trois mètres en touchant terre tôt mardi, selon les autorités.

<p>Des enfants jouent au milieu des déchets le 29 septembre 2022 dans un camp de réfugiés Rohingya de Kutupalong au Bangladesh</p>
Bangladesh, le 29 septembre 2022. ©AFP

Le cyclone Sitrang devrait toucher la ville côtière de Khepupara dans le sud du pays mardi matin, selon le bureau météorologique.

Selon les autorités, une onde de tempête de trois mètres de haut pourrait se produire et inonder une vaste zone de basses terres le long des côtes du Bangladesh, où vivent des millions de personnes.

Jusqu'à 400.000 personnes des villages et zones côtières vulnérables seront évacuées vers des abris, ont indiqué des administrateurs gouvernementaux des districts côtiers de Patuakhali, Bhola, Barguna et Jhalakathi.

Plus à l'est, sur l'île de Bhashan Char, dans le golfe du Bengale, qui abrite quelque 33.000 réfugiés rohingyas et dont la récente relocalisation reste controversée, les autorités ont recommandé aux résidents de ne pas sortir.

Les autorités bangladaises ont également expédié des aliments secs dans les districts côtiers et renforcé les équipes des hôpitaux des zones rurales de la région.

La Société du Croissant-Rouge a également mobilisé des dizaines de milliers de volontaires pour alerter par haut-parleur la population et aider à son évacuation vers des abris, a déclaré à l'AFP Shahinur Rahman, un porte-parole de la société.

Le Bangladesh, pays d'environ 170 millions d'habitants, est classé parmi les pays les plus touchés par les phénomènes météorologiques extrêmes depuis le début du siècle, selon l'Onu.

Selon les scientifiques, il est probable que le réchauffement climatique rende les cyclones plus intenses et plus fréquents dans les pays d'Asie du Sud, bordés par le golfe du Bengale, mais les procédures d'évacuation se sont aussi grandement améliorées grâce à des prévisions plus précises.

En 2020, le cyclone Amphan, le deuxième "super cyclone" jamais enregistré dans le golfe du Bengale, a fait plus de 100 morts au Bangladesh et en Inde et plusieurs millions de sinistrés.