Drame au Bangladesh: au moins 24 morts et huit disparus au passage du cyclone Sitrang

Au moins 24 personnes sont mortes et huit autres portées disparues au passage du cyclone Sitrang dans le sud du Bangladesh où un million d'habitants avaient été évacués des régions de basses terres, ont indiqué les autorités mardi.

People wade through a waterlogged street following cyclone Sitrang, in Barisal on October 25, 2022. (Photo by Munir uz Zaman / AFP)
Personnes marchant dans l'eau depuis le passage du cyclone Sitrang ©AFP or licensors

Vingt-deux personnes ont péri, pour la plupart victimes de chutes d'arbres, et deux autres dans le naufrage d'un bateau sur la rivière Jamuna, dans le nord du pays, ont indiqué la police et des responsables gouvernementaux.

"Nous n'avons pas encore reçu tous les rapports sur les dommages" provoqués par le cyclone, a précisé Jebun Nahar, un responsable gouvernemental.

Huit personnes sont portées disparues dans le golfe du Bengale, a déclaré à l'AFP le chef du service régional des pompiers, Abdullah Pasha. Selon ce dernier, elles se trouvaient à bord d'un bateau de dragage qui a coulé pendant la tempête, tard dans la nuit de lundi à mardi, près du parc industriel de Mirsarai, le plus grand du pays.

"Un vent fort a retourné la drague et elle a coulé instantanément dans le golfe du Bengale", a-t-il poursuivi, ajoutant que des plongeurs étaient à la recherche d'éventuels survivants.

Dans la région de Barisal, la plus touchée, des pluies et des vents violents ont dévasté de nombreuses cultures maraîchères, a déclaré à l'AFP Aminul Ahsan, l'administrateur du district régional.

Les écoles ont été fermées dans tout le sud et le sud-ouest du pays.

Des arbres ont été déracinés jusque dans la capitale Dacca, pourtant située à des centaines de kilomètres de la tempête.

Dès lundi, "environ un million de personnes" des régions des basses terres, des îles et des berges des rivières avaient été évacuées et installées dans des milliers d'abris situés dans des immeubles où elles ont passé la nuit, a déclaré à l'AFP le secrétaire du ministère de la Gestion des catastrophes, Kamrul Ahsan. Mardi matin, beaucoup rentraient chez eux, a-t-il ajouté.

Quelque 10 millions de personnes n'avaient pas de courant dans les 15 districts côtiers du pays depuis lundi, a indiqué un responsable de la division de l'électricité.

Dans l'île de Maheshkhali, dans le sud du Bangladesh, le cyclone a déraciné de nombreux arbres et entraîné aussi des coupures d'électricité et de télécommunications.