"Nous devons mettre fin à la violence et convenir d'un cessez-le-feu le plus rapidement possible. Nous voulons un cessez-le-feu humanitaire", a déclaré M. Abdullah, un ancien ministre qui préside le Haut Conseil pour la réconciliation nationale.