"Il n'y aura aucune paix, sécurité ou stabilité pour quiconque dans la région sans la fin de l'occupation et le respect des pleins droits du peuple palestinien", a assuré le président palestinien dans un communiqué publié en réaction à la signature des accords de normalisation à Washington entre l'Etat hébreu, Bahreïn et les Emirats arabes unis.

Les Palestiniens ont accusé ces dernières semaines les Emirats et Bahreïn d'avoir trahi le "consensus arabe" qui faisait du règlement du conflit israélo-palestinien la condition préalable à la normalisation des relations avec l'Etat hébreu.

"Les tentatives pour contourner le peuple palestinien (...) auront de graves répercussions dont les Etats-Unis et l'occupation israélienne devront porter la responsabilité", a ajouté mardi le président palestinien, sans toutefois épiloguer sur ces "répercussions".