Le gouvernement américain a adopté ce vendredi des sanctions à l’encontre de Carrie Lam, la cheffe de l’exécutif de Hong Kong. Dix autres dirigeants hongkongais sont également dans le viseur US.

Carrie Lam est accusée de chercher à restreindre l’autonomie de la "région administrative spéciale", une entité qui jouit de libertés particulières au sein de la République populaire de Chine. L’ex-colonie britannique est pourtant censée bénéficier d’une large autonomie jusqu’en 2047, en vertu du principe "Un pays, deux systèmes".

Le gouvernement américain a annoncé le gel des avoirs de Mme Lam. Cette mère de deux enfants, catholique de 62 ans, a fait carrière dans la fonction publique hongkongaise. Après son entrée en politique, elle s’est montrée très loyale à Pékin.

Washington l’accuse aujourd’hui de chercher à restreindre l’autonomie du territoire ainsi que la liberté d’expression et de réunion de ses habitants. La loi sur la sécurité nationale, imposée fin juin par Pékin à Hong Kong, est à l’origine de ces sanctions américaines.

Carrie Lam est vivement critiquée depuis des mois en raison de sa gestion de la crise. Elle est au centre des récriminations des dizaines de milliers de manifestants.

En septembre 2019, elle avait finalement accédé à l’une des revendications des manifestants qui défiaient à la fois Pékin et le gouvernement local. Dans une volte-face spectaculaire, la dame de Pékin avait annoncé le retrait définitif du projet de loi sur les extraditions vers la Chine. Mais ce renoncement n’a pas mis un terme à la volonté chinoise de mettre Hong Kong sous tutelle. En juin dernier, Pékin a adopté une loi sur la sécurité nationale qui entraîne un recul des libertés inédit.

En représailles, Donald Trump avait annoncé à la mi-juillet la fin du régime économique préférentiel accordé par les États-Unis au territoire autonome, centre financier international majeur. Il avait promulgué une loi prévoyant des sanctions contre des responsables hongkongais et chinois. Il a désormais activé ces sanctions contre Carrie Lam.