Alexandra Wong, 65 ans, a été interpellée dimanche sur le soupçon de "participation à un rassemblement illégal" alors qu'elle marchait en direction du Bureau de liaison, l'organe représentant Pékin à Hong Kong.

Mme Wong avait été particulièrement active à Hong Kong en 2019 pendant la mobilisation populaire qui avait ébranlé le centre financier, au point d'être surnommée affectueusement "Mamie Wong". On la voyait souvent brandissant un drapeau britannique, une manière de contester la tutelle chinoise sur la ville rétrocédée en 1997.

Les demandes d'organisation de manifestations sont aujourd'hui quasi systématiquement refusées, que ce soit au prétexte de la pandémie, ou en citant des raisons tenant à la sécurité.

La police a ainsi refusé de donner son autorisation à la traditionnelle veillée qui devait avoir lieu vendredi prochain dans un parc de la ville pour marquer le 32ème anniversaire de la répression du mouvement social et étudiant de Tiananmen en 1989.

C'est la deuxième année consécutive que ces commémorations sont interdites.