Les forces israéliennes ont bombardé des positions du mouvement palestinien Hamas dans la bande de Gaza, après la chute en Israël de roquettes tirées à partir de l'enclave palestinienne, a indiqué l'armée israélienne samedi. Les échanges de tirs nocturnes sont intervenus après la mort de deux jeunes Palestiniens, tués par des tirs de soldats israéliens lors de heurts près de la barrière séparant Israël de la bande de Gaza, territoire soumis à un blocus depuis plus de 10 ans.

Tard vendredi soir, "cinq projectiles ont été tirés de la bande de Gaza en direction d'Israël", selon un communiqué de l'armée. "Ils sont tombés dans des champs dans le sud du pays", limitrophe de l'enclave palestinienne, d'après un porte-parole militaire.

En riposte, "un avion et un char ont bombardé des cibles du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, y compris un poste et des positions militaires", a précisé l'armée dans son communiqué.

Il n'y a pas eu de victime en Israël ou dans la bande de Gaza, une langue de terre éprouvée par les conflits, la pauvreté et l'enfermement et contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

Israël et le Hamas, des ennemis jurés, se sont livré trois guerres dans l'enclave depuis 2008.