Israël a bouclé les territoires palestiniens dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. 

De Cisjordanie à la bande de Gaza, les gens ne pourront entrer en Israël que pour raisons humanitaires, ont fait savoir les autorités. 

Certains Palestiniens munis d'un visa de travail --des maçons ou des agriculteurs-- ont néanmoins reçu l'autorisation pour un ou deux mois de venir en Israël. En Cisjordanie, cela concernerait environ 70.000 personnes. Leur employeur aura pour les semaines à venir la responsabilité de les loger. Ceux qui regagneraient prématurément la Cisjordanie n'auraient plus le droit de revenir ensuite en Israël.