Israël a décidé d'imposer une quarantaine de deux semaines pour les voyageurs en provenance de France et de plusieurs autres pays européens afin d'éviter une propagation du nouveau coronavirus, a annoncé mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu. "On va demander à toutes les personnes qui arrivent de France, d'Allemagne, de Suisse, d'Espagne et d'Autriche, et aux Israéliens qui viennent de là-bas d'entrer en isolement", a déclaré M. Netanyahu lors d'une conférence de presse au ministère de la Santé à Jérusalem.

Des restrictions avaient déjà été imposées à l'Italie, plus important foyer de l'épidémie en Europe.

Les autorités israéliennes ont annoncé jusqu'à présent 15 cas de coronavirus sur leur territoire.

"Nous sommes dans une meilleure situation que d'autres pays car depuis le début j'ai donné des instructions pour agir au maximum et pas au minimum. Nous avons pris des mesures strictes, très strictes, pour ralentir la propagation de la maladie en Israël", a dit M. Netanyahu.

"Contrairement à d'autres pays, nous avons aussi opté pour une politique d'isolement et de tests approfondis", a ajouté le Premier ministre dans sa première conférence de presse depuis la victoire de son parti, le Likoud, aux élections législatives de lundi.

Avec l'Italie et l'Allemagne, la France est l'un des principaux foyers du nouveau coronavirus en Europe.

Environ 150.000 Français sont établis en Israël, dont une grande partie ont la double nationalité.

Si ces doubles nationaux pourront rester chez eux pendant leur isolement, les autorités ne savant pas encore où elles placeraient en quarantaine les autres personnes arrivant des pays européens précités, a dit Moshé Bar Siman Tov, le directeur général du ministère de la Santé. Une décision sera prise bientôt.

Ces mesures de restriction interviennent un mois avant la Pâque juive, qui tombe cette année le 8 avril. Chaque année des dizaines de milliers de juifs du monde entier, notamment de France, viennent en Israël pour ces fêtes.