Le Kremlin a annoncé jeudi avoir commencé à prendre systématiquement la température des participants à des évènements où Vladimir Poutine est présent en raison des craintes liées au nouveau coronavirus. 

"C'est une mesure de précaution", a commenté le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, à l'agence de presse Ria Novosti alors que des journalistes se rendant jeudi au Kremlin pour un évènement officiel s'étaient vus prendre leur température.

Il a ajouté que la mesure concernerait tous les participants à des évènements où le président de 67 ans serait aussi présent.

"Il y a une nouvelle procédure de contrôle maintenant au Kremlin: une personne avec une caméra thermique dans les mains prenant votre température", avait auparavant indiqué sur Facebook le journaliste Anton Jelnov, de la télévision indépendante Dojd.

Selon Ria Novosti, tous les journalistes couvrant le Kremlin se sont vu prendre leur température avant le début d'une rencontre du Conseil d'Etat, jeudi. Des hauts responsables cités par l'agence russe ont confirmé que la mesure avait été introduite pour éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Deux cas de malades du nouveau coronavirus ont pour l'instant été confirmés par les autorités sur le territoire russe. Depuis le début de l'épidémie, le pays a adopté une série de mesures, dont la fermeture de ses 4.250 km de frontière avec la Chine.

Cette nouvelle précaution du Kremlin n'est pas forcément une surprise. L'an passé, le président russe avait apporté sa propre tasse à un dîner du G20, provoquant les interrogations des internautes.