Le ministre iranien de la Santé a conseillé jeudi aux citoyens d'éviter d'utiliser de l'argent liquide afin d'endiguer la propagation du coronavirus. "L'argent doit être particulièrement évité, car les billets de banque et les pièces de monnaie pourraient également être un danger", a déclaré Saeed Namaki lors d'une conférence de presse à Téhéran jeudi, alors qu'il présentait un plan national de lutte contre la propagation de la maladie.

Parmi les autres mesures prises pour faire face à l'épidémie, le ministère de la Santé a indiqué qu'il avait émis des instructions pour que les lieux publics soient régulièrement désinfectés, y compris les transports en commun et les entrées des bâtiments officiels.

Des tests seront également effectués sur les personnes faisant leurs courses aux entrées des centres commerciaux et des contrôles ponctuels auront lieu sur les autoroutes afin d'empêcher celles et ceux qui ont de la fièvre d'entrer dans des endroits bondés ou de voyager dans d'autres régions.

Enfin, les écoles et les universités iraniennes, ainsi que les cinémas et les théâtres, seront fermés jusqu'à la fin de l'année iranienne, le 19 mars, tandis que l'armée et les Gardiens de la Révolution aideront à lutter contre la propagation de la maladie.

Le bilan officiel de l'épidémie s'élève à 107 morts en Iran, sur un total de 3.513 cas.