Le ministre japonais de la Santé a appelé dimanche la population à éviter les foules et "rassemblement non indispensables" ainsi que les trains bondés des heures de pointe afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus dans le pays. 

Katsunobu Kato a averti que le Japon entrait dans une "nouvelle phase" de cette infection virale, le pays constatant de jour en jour des cas supplémentaires parmi des personnes ne s'étant pas rendues en Chine, centre de l'épidémie, et n'ayant pas eu de contact avec des visiteurs en provenance de Chine.

"Nous voulons demander aux habitants d'éviter les rassemblements sans caractère d'urgence et non indispensables. Nous voulons que les personnes âgées ou celles souffrant de maladies évitent les lieux peuplés", a déclaré M. Kato à l'issue d'une réunion d'experts.

"Il me semble important de mobiliser la force collective du Japon. Nous demandons aux Japonais leur coopération et il faudra que tous soient unis pour lutter contre cette maladie infectieuse", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse.

Le gouvernement va émettre de nouvelles directives à destination des médecins pour les aider à repérer les cas suspects d'infection au coronavirus, ainsi qu'à l'attention du public afin qu'il détermine quand il lui est nécessaire de consulter.

De nouvelles infections ont été constatées ce week-end au Japon, portant leur nombre à 59, en plus des centaines de cas répertoriés à bord d'un navire de croisière placé en quarantaine au large des côtes nipponnes.

Le Japon avait appelé à privilégier le télétravail en vue des Jeux olympiques d'été afin d'éviter une congestion des transports en commun et axes routiers. M. Kato a précisé dimanche que le gouvernement réitérerait ces appels afin de limiter l'extension de la maladie.