Les services sanitaires espagnols ont confirmé un nouveau cas de coronavirus dans le pays. Un couple de touristes italiens sur l'île de Tenerife dans les Canaries a été testé positif au Covid-19, confirment les autorités.

Trois décès des suites du virus Covid-19 ont été signalés mardi en Italie, ce qui porte leur nombre à 10 dans ce pays, a indiqué le chef de la protection civile italienne à l'agence de presse Ansa. Trois octogénaires sont décédés mardi. Le nombre de contaminations en Italie est passé à 322.

Tous les pays voisins de l'Italie "se sont engagés à garder ouvertes leurs frontières car les fermer serait une erreur et disproportionnée", a annoncé mardi le ministre de la Santé italien Roberto Speranza. A l'issue de la rencontre ministérielle à Rome entre Italie, France, Suisse, Autriche, Croatie ainsi qu'Allemagne et Union européenne, les ministres ont aussi décidé d'"évaluer au cas par cas" l'éventuelle annulation d'événements majeurs, selon un communiqué commun.

En Allemagne, un homme de 25 ans est contaminé au nouveau coronavirus, a annoncé mardi l'Etat régional allemand du Bade-Wurtemberg, précisant qu'il avait été "vraisemblablement infecté en Italie, à Milan". L'homme a été hospitalisé à l'isolement, a précisé le ministère des Affaires sociales de cette région du sud-ouest de l'Allemagne. "La personne est tombée malade avec des symptômes de type grippal après être rentrée chez elle et a ensuite contacté les autorités sanitaires locales", décrit le ministère dans un communiqué. Ce nouveau cas porte à 17 le nombre de personnes infectées en Allemagne. Les autres personnes infectées sont soignées en Bavière (sud) et en Hesse (ouest).

Le Premier ministre de Croatie a annoncé mardi un premier cas de coronavirus dans le pays, le premier dans les Balkans. "Il est confirmé qu'un premier patient a été infecté par le coronavirus. Il se trouve à Zagreb à l'hôpital des maladies infectieuses Fran Mihaljevic, il s'agit d'un homme jeune qui montre des symptômes légers, il a été isolé et son état de santé est pour le moment bon", a déclaré Andrej Plenkovic à la presse.

Le land autrichien du Tyrol a confirmé, par la voix de son gouverneur Günther Platter, deux cas d'infection au coronavirus. Il s'agit de deux hommes de 24 ans qui reviennent de Lombardie et habitent Innsbruck. Selon les autorités du Tyrol, les patients ont un peu de fièvre et ont été placés en quarantaine dans un hôpital d'Innsbruck. Les autorités autrichiennes ont placé en quarantaine mardi un hôtel de la ville touristique autrichienne d'Innsbruck, capitale du Tyrol au coeur des Alpes, où a travaillé une réceptionniste italienne contaminée par le coronavirus, ont annoncé les médias. "Personne ne peut entrer ni sortir en attendant que les autorités vérifient avec qui elle a été en contact", a déclaré à l'AFP la porte-parole, ajoutant que le logement où a séjourné cette femme dans la même ville a aussi été isolé.

En Espagne également, à Ténérife, un hôtel a été mis en quarantaine. 116 Belges se trouveraient actuellement dans l'établissement.


La Suisse est désormais touchée par le coronavirus. La Confédération a confirmé un cas mardi, indique l'ATS. L'Office fédéral de la santé publique donnera davantage d'informations à 17h00. Les analyses du laboratoire de référence de Genève ont décelé un cas d'infection par le coronavirus au Tessin, précisent les autorités tessinoises.

Deux nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus ont été confirmés en France, a annoncé mardi le numéro deux du ministère de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, précisant que l'état de santé de ces personnes n'inspirait aucune inquiétude. Il s'agit d'"une jeune femme chinoise revenue de chine le 7 février, qui est hospitalisée à Paris" pour "surveillance" et qui "va très bien", et d'"un homme français qui rentre d'un séjour en Lombardie (Italie) et qui est actuellement hospitalisé en Auvergne-Rhône Alpes", a précisé le directeur général de la Santé. Ils portent à 14 le nombre total de cas enregistrés en France depuis le début de la crise du nouveau coronavirus : ces deux nouveaux cas s'ajoutent en effet à 11 patients qui ont été déclarés guéris et ne sont plus hospitalisés, ainsi qu'à un Chinois âgé de 80 ans qui est décédé mi-février à Paris.


Le ministère grec de la Santé a annoncé mercredi un premier cas de contamination au coronavirus, une femme de 38 ans, qui avait récemment voyagé en Italie. Cette femme se trouve actuellement dans un hôpital de Thessalonique, deuxième ville grecque dans le nord du pays, et est "en bon état de santé", a indiqué le porte-parole du ministère Sotiris Tsiordas lors d'une conférence de presse, citée par des médias locaux.

Les autorités algériennes ont annoncé mardi un premier cas de nouveau coronavirus en Algérie, un Italien arrivé en Algérie le 17 février. Le seul cas confirmé de maladie en Afrique avait été jusqu'à présent recensé en Egypte. Le dispositif de "surveillance et d'alerte mis en place au niveau national a permis de détecter deux cas, des personnes âgées de 55 et 61 ans, répondant à la définition de cas suspect", a indiqué le ministère de la Santé. "Un cas a été confirmé positif au coronavirus" parmi ces deux cas suspects "de nationalité italienne", a-t-il précisé.

© AFP

Sur le continent asiatique

La Chine a annoncé mardi 71 décès supplémentaires dus au coronavirus, soit le chiffre quotidien le plus bas depuis plus de deux semaines, ce qui porte le total national des morts à 2.663. La commission nationale de la Santé a aussi fait état de 508 nouveaux cas confirmés de contamination par le virus, tous sauf neuf ayant été détectés dans la province centrale de Hubei, où l'épidémie est apparue en décembre. Ce chiffre national des nouvelles infections est en hausse par rapport à celui de lundi, qui était de 409.

Plusieurs provinces chinoises n'ont rapporté aucun nouveau cas depuis plusieurs jours et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé lundi que l'épidémie avait "plafonné" en Chine. Le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que l'épidémie en Chine avait atteint son sommet entre les 23 janvier et 2 février et que le chiffre quotidien des nouveaux cas avait "diminué régulièrement depuis lors". Toutefois Bruce Aylward, un expert de l'OMS qui dirige une mission conjointe OMS-Chine, s'est inquiété lundi des apparitions de la maladie dans d'autres pays "qui se multiplient avec des taux de croissance exponentiels".

Les autorités sanitaires de Corée du Sud ont annoncé mercredi 169 nouvelles contaminations, pour un total de 1.146, et un onzième décès lié au coronavirus. Il s'agit du niveau d'infection le plus important au monde en dehors de la Chine continentale, où l'épidémie de Covid-19 est apparue en décembre.Un homme de plus de 80 ans issu du paquebot de croisière Diamond Princess, placé en quarantaine au Japon en raison du coronavirus, est décédé, ont rapporté mardi les médias japonais. Il s'agit du 4e décès d'un passager de ce navire, alors que près de 700 personnes sorties de ce bateau à quai près de Yokohoma ont été déclarées positives au nouveau coronavirus.

Une sixième personne est décédée du nouveau coronavirus au Japon, ont indiqué les autorités mercredi. La personne, qui vivait sur l'île septentrionale de Hokkaido, a été testée positive après son décès, ont précisé les autorités locales. Elles n'ont pas décliné l'âge de la victime, ni son sexe. Les écoles primaires et secondaires inférieures ont été fermées jusqu'au 4 mars en raison de l'épidémie. L'île comptabilise 39 cas confirmés d'infection, soit le nombre le plus élevé dans une préfecture japonaise. Au total, 860 cas ont été recensés dans le pays, dont 691 personnes à bord du Diamond Princess.

Les Etats-Unis ont appelé mardi les autorités iraniennes à "dire la vérité" au sujet du nouveau coronavirus en Iran, relayant les accusations selon lesquelles Téhéran cacherait l'étendue de sa propagation dans le pays. "Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par les informations indiquant que le régime iranien aurait caché des détails vitaux sur l'épidémie dans ce pays", a dit le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo lors d'une conférence de presse à Washington. "Tous les pays, y compris l'Iran, doivent dire la vérité sur le coronavirus et coopérer avec les organisations d'aide internationale", a-t-il martelé.


L'Iran a fait état mercredi de la mort de quatre personnes infectées par le nouveau coronavirus parmi 44 nouveaux cas détectés ces dernières 24h, portant le bilan à 19 morts et le nombre de cas à 139. Quinze des nouveaux cas ont été détectés dans la ville de Qom (centre), épicentre de l'épidémie en Iran, neuf à Gilan, quatre à Téhéran, trois au Khouzestan et entre un ou deux cas dans une dizaine d'autres provinces, selon le porte-parole du ministère de la Santé Kianouche Jahanpour.

Probable premier cas d'infection en Amérique latine

Un résident de Sao Paulo ayant récemment visité l'Italie est testé pour le virus Covid-19, a annoncé mardi le ministère de la Santé brésilien, évoquant un cas qui, si avéré, pourrait alors être le premier en Amérique du Sud. L'homme de 61 ans a voyagé en Lombardie, le berceau de l'épidémie en Europe, entre le 9 et 21 février dans le cadre de son emploi, a indiqué le ministère dans une déclaration mardi.

L'homme présentait des symptomes identiques à celui du virus, dont de la fièvre et un mal de gorge, selon la déclaration. Le ministère indique que des mesures de précautions standards ont été prises et que le patient est en bonne condition.

Les autorités sanitaires américaines ont dit mardi s'attendre à une propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus aux Etats-Unis, encourageant les écoles, les entreprises et les gouvernements locaux à envisager des mesures de précaution comme l'annulation d'événements publics. "A terme, nous nous attendons à voir une propagation (de l'épidémie) dans ce pays", a affirmé Nancy Messonnier, directrice chargée des maladies respiratoires aux Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains. "La question n'est plus vraiment de savoir si cela va arriver, mais plutôt quand est-ce que cela va arriver, et combien de personnes dans ce pays tomberont gravement malades", a-t-elle ajouté.

Les autorités américaines craignent également que l'épidémie ne menace la chaîne d'approvisionnement en médicaments des Etats-Unis, car une grande partie des ingrédients utilisés dans la confection des médicaments est fabriquée en Chine, d'où le virus est parti.