Au moins 15.000 personnes sont placées en quarantaine dans le nord de l'Inde, car potentiellement contaminées par une seule et même personne, un gourou sikh, décédé du Covid-19 et suspecté d'avoir été un "superpropagateur" du coronavirus, selon un responsable local. 

De retour d'Italie, épicentre de la pandémie en Europe, et d'Allemagne, le gourou de 70 ans, Baldev Singh est allé prêcher dans une quinzaine de villages de l'Etat indien du Pendjab à majorité sikh, avant de tomber malade et de décéder.

Cela a déclenché en Inde une des plus sérieuses alertes relative à la pandémie. Des livraisons spéciales de nourriture sont effectuées à chacun des foyers concernés, placés sous un régime de quarantaine encore plus strict que le confinement à domicile de 21 jours décrété mercredi dans l'ensemble du pays par le gouvernement.

"Le premier de ces 15 villages a été bouclé le 18 mars et nous estimons qu'il y a entre 15.000 et 20.000 personnes dans les villages bouclés", a indiqué à l'AFP Gaurav Jain, un haut magistrat du district de Banga, où résidait le gourou. "Des équipes médicales se tiennent prêtes et il y a une surveillance régulière", a-t-il ajouté.

D'ores et déjà, 90 personnes ayant été en contact avec le gourou ont été testées positives au nouveau coronavirus, a souligné Vinay Bublani, un responsable local de la police. Et les résultats des tests de 200 autres personnes sont toujours attendus.

Le gourou et ses deux collaborateurs - également contaminés - n'ont pas respecté les ordres d'autoconfinement à leur retour d'Europe et ont immédiatement entamé une tournée de prêches.

Cette affaire a stupéfait l'Inde et un populaire chanteur pendjabi basé au Canada, Sidhu Moose Wala, a mis en ligne une chanson consacrée à Singh. "J'ai propagé la maladie (...) arpentant le village comme l'ombre de la mort", y chante-t-il.

La chanson a été vue 2,3 millions de fois sur internet en moins de deux jours et le chef de la police du Pendjab, Dinkar Gupta, a encouragé la population à l'écouter afin qu'elle serve d'avertissement.

Deuxième pays le plus peuplé du monde après la Chine, avec 1,3 milliard d'habitants, l'Inde recense 873 cas confirmés de maladie Covid-19 et 19 décès, un bilan bien inférieur à celui de nombreux autres pays touchés par la pandémie. Mais les experts estiment que de nombreux cas ne sont pas détectés faute de tests.