Près de 8.000 habitants de Mindat ont cherché refuge en dehors de la ville, mais sont maintenant confrontés à la famine dans les forêts, ont déclaré mardi des habitants à l'agence de presse allemande dpa. "Seuls quelques personnes âgées et enfants sont restés dans la ville. Beaucoup ont fui dans la jungle, et la nourriture va bientôt manquer", a déclaré par téléphone un citoyen de Mindat.

Les gens ont été contraints de fuir après plusieurs jours de combats entre soldats de la junte et rebelles armés. L'armée aurait utilisé de l'artillerie lourde.

Au moins sept civils ont été tués et plusieurs autres ont été blessés.

Samedi, l'armée, qui a volé en renfort par hélicoptère, avait pris le contrôle de la ville.

Les combats dans la ville ont pris fin, mais les habitants ont peur d'être pris pour cible par les soldats.

Il y avait déjà eu de violents combats entre l'armée et les opposants de la junte dans l'État de Chin à la fin du mois d'avril.

L'armée a évincé le gouvernement démocratique de Birmanie le 1er février. Depuis lors, le pays est plongé dans le chaos et la violence au milieu de manifestations généralisées contre la prise de pouvoir par les généraux.

Selon les estimations de l'organisation d'aide aux prisonniers AAPP, plus de 800 personnes ont déjà été tuées depuis le coup d'État. Plus de 5.200 autres ont été arrêtées.