Cette résolution, proposée par l'Union européenne et le Royaume-Uni, demande "la libération immédiate et sans conditions de toutes les personnes détenues arbitrairement" et "le rétablissement du gouvernement élu", mais ne fait aucune mention à des sanctions.