Elles témoignent de l'ampleur des dégâts sur les lieux de la catastrophe.

Les explosions de mardi, dues selon les autorités à un incendie dans un entrepôt abritant une énorme quantité de nitrate d'ammonium au port de Beyrouth, ont également fait quelque 300.000 sans-abri. 

Ces explosions, dont le souffle a été ressenti jusque sur l'île de Chypre, à plus de 200 kilomètres de là, ont été enregistrées par les capteurs de l'Institut américain de géophysique (USGS) comme un séisme de magnitude 3,3.