Un nouvel hôpital a ouvert en Chine pour les patients atteints du coronavirus à Wuhan, alors que 360 personnes sont déjà décédées, indiquent les autorités lundi.

L'hôpital, nommé Huoshenshan en référence au "dieu du feu", a été construit en deux semaines à peine, alors que l'épidémie de pneumonie virale a désormais contaminé plus de 17.000 personnes dans tout le pays.

La nouvelle installation compte 1.400 membres du corps médical et est équipée de 1.000 lits. Elle était opérationnelle pour accueillir des patients lundi, a indiqué le directeur de l'hôpital, Zhang Siming, à CCTV.

Un deuxième hôpital est en cours de construction et devrait être terminé plus tard dans la semaine.

Selon l'épidémiologiste chinois Zhong Nanshan, le virus devrait connaître un pic dans les 10 prochains jours ou deux prochaines semaines, soit plus tard que prévu.

Le gouvernement tentait aussi lundi de rassurer sur l'impact du virus sur l'économie, alors que les Bourses de Chine continentale ont terminé lundi sur des plongeons de plus de 7%. "Nous sommes pleinement confiants et capables de limiter l'impact de l'épidémie sur l'économie", a affirmé Lian Weiliang, directeur adjoint de la Commission nationale de la réforme et du développement.

© AFP

La Chine a par ailleurs fermement critiqué lundi les Etats-Unis pour avoir sonné la charge des restrictions visant les ressortissants chinois en raison du coronavirus, accusant Washington de "créer et semer la panique". Le gouvernement américain a "été le premier à évacuer le personnel de son consulat à Wuhan, à évoquer le retrait partiel de son personnel d'ambassade et à imposer une interdiction d'entrée sur le territoire aux voyageurs chinois", a souligné Hua Chunying, une porte-parole de la diplomatie chinoise, estimant que cela constituait "un très mauvais exemple".

© AFP