Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi que Bahreïn et Israël allaient normaliser leurs relations, un mois après l'accord historique entre les Emirats arabes unis et l'Etat hébreu.

"Encore une percée historique aujourd'hui!", a tweeté le locataire de la Maison Blanche.

"Nos deux grands amis Israël et Bahreïn ont conclu un Accord de Paix", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué commun entre les Etats-Unis, Israël et Bahreïn, les dirigeants des trois pays annoncent l'établissement de relations diplomatiques entre Israël et le Royaume de Bahreïn.

La normalisation des relations entre Israël et les alliés des Etats-Unis au Moyen-Orient, y compris les riches monarchies du Golfe, est un objectif clé de la stratégie régionale de M. Trump pour contenir l'Iran, ennemi intime de Washington et de l'Etat hébreu.

Bahreïn et Israël partagent la même hostilité à l'égard de Téhéran, que Manama accuse d'instrumentaliser la communauté chiite de Bahreïn contre la dynastie sunnite au pouvoir.

Lors d'une visite du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo à Manama fin août, le roi de Bahreïn avait réaffirmé que son pays soutenait la création d'un Etat palestinien, semblant rejeter implicitement l'appel de Washington à établir rapidement des relations avec Israël.

Le communiqué commun diffusé par la Maison Blanche précise que Bahreïn se joindra à une cérémonie de signature prévue mardi à la Maison Blanche en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.