La Chine a annoncé samedi l'élargissement du cordon sanitaire imposé pour endiguer la propagation du nouveau virus apparu à Wuhan, ce qui a pour conséquence d'isoler du monde 56 millions de personnes, selon un calcul de l'AFP.


Le pays impose par ailleurs des mesures nationales de dépistage dans les transports Cinq villes supplémentaires de la province de Hubei (centre) ont été ajoutées aux 13 qui étaient déjà concernées par ce dispositif, qui implique notamment l'arrêt des transports publics à destination de ces agglomérations, et la fermeture des bretelles d'autoroute les desservant.

La Chine a par ailleurs ordonné des mesures nationales de dépistage du nouveau virus dans les trains, les bus et les avions, afin de tenter d'endiguer l'épidémie. Des points d'inspection seront mis en place et tous les voyageurs présentant des symptômes de pneumonie seront "immédiatement transportés" dans un centre médical, a annoncé dans un communiqué la Commission nationale de la santé. Le véhicule à bord duquel se trouvaient des cas suspects doit ensuite être désinfecté. Les noms des personnes qui étaient à proximité d'un passager éventuellement contaminé doivent être répertoriés, a ordonné la CNS. Tous les personnels en contact avec les passagers doivent porter des masques.