Le navire est en feu, et l'incendie se répand à bord. Des images aériennes ont été prises, qui montrent l'étendue des dégâts, a précisé le porte-parole des forces aériennes, Dushan Wijesinghe.

La totalité de l'équipage de 23 marins (18 Philippins et cinq Grecs), à l'exception d'une personne portée disparue, a pu être sauvée. Le bateau, baptisé MT Diamond, transporte 270.000 tonnes de pétrole brut et 1.700 tonnes de diesel.

Il était en route du Koweït vers l'Inde quand il a été secoué par une explosion, suivie d'un incendie dans la salle des machines, tôt jeudi matin.

Selon le porte-parole de la marine sri-lankaise, des garde-côtes locaux se sont déplacer pour tenter de combattre les flammes.

"Un navire des gardes-côtes indiens et un de nos navires sont en train d'arroser les flammes qui se sont propagées au pont de l'aire de service", a expliqué M. de Silva à l'AFP.

Selon les dires des forces aériennes à l'agence dpa, du pétrole a commencé de s'écouler, ce qui laisse craindre des dégâts environnementaux. Le chef de l'autorité sri-lankaise de protection de l'environnement marin, Terney Pradeep Kumara, a déjà demandé de l'assistance à l'Inde et à des agences internationales pour tenter de limiter les dommages.

Mais selon l'AFP, le capitaine Indika de Silva, porte-parole de la marine sri-lankaise, indique quant à lui qu'il n'y a pas encore de risque de fuite.

Le pétrolier se trouve à 60 kilomètres au large de la ville de Sangamankandi Point.

© AFP