Asie

Des centaines de militants pro-démocratie manifestaient de nouveau à l'aéroport international de Hong Kong mardi, a constaté l'AFP, au lendemain d'un rassemblement de milliers d'entre eux qui a provoqué l'annulation des vols au départ et à l'arrivée de cet important hub international. Les enregistrements des passagers ont recommencé depuis l'aube tandis que plusieurs centaines de manifestants rejoignaient le terminal du huitième aéroport mondial, pour une nouvelle mobilisation.

Les manifestants pro-démocratie ont bloqué mardi les passagers en partance de plusieurs endroits de l'aéroport de Hong Kong, ont constaté des journalistes de l'AFP. Les contestataires ont obstrué les allées menant aux zones d'embarquement des deux terminaux, mais des dizaines de passagers sont néanmoins parvenus à passer.

"Je soutiens votre cause (...) mais je dois aller voir ma famille", criait un homme entouré de manifestants vêtus de noir -la couleur emblématique du mouvement- qui l'empêchaient d'atteindre les contrôles de sécurité menant à la zone internationale.

Certains passagers affirment qu'on leur a dit de se rendre aux contrôles de sécurité du terminal 1 pour gagner ensuite le terminal 2 d'où partait leur vol. Mais ils sont tombés sur davantage encore de manifestants qu'au terminal 1.

Ces derniers ont utilisé des chariots à bagages pour bloquer l'accès d'un ascenseur et d'un escalator descendant à la zone des contrôles de sécurité.

Ils ont ensuite formé une chaîne humaine, en se tenant par les coudes pour empêcher les passagers de passer.

Des voyageurs en colère ont tenté de forcer le passage, traitant les manifestants d'"égoïstes".

Hong Kong est le huitième aéroport international le plus fréquenté au monde, avec 74 millions de voyageurs en 2018.

L'aéroport vient d'annoncer que tous les vols au départ sont annulés.