Le militant prodémocratie hongkongais Joshua Wong a annoncé avoir été arrêté dimanche matin à son retour de Taïwan, pour avoir violé les conditions de sa libération sous caution.

La semaine dernière, ce visage du "Mouvement des parapluies" en 2014, s'était rendu à Taïwan pour rencontrer des responsables politiques et prononcer des discours sur la lutte de Hong Kong pour la démocratie.

"J'ai été arrêté par la police ce matin à la douane de l'aéroport pour violation des conditions de libération sous caution et je suis maintenant en détention", a-t-il déclaré dans un communiqué publié par son parti politique Demosisto.

"Je devrais être libéré après une audience demain matin", a-t-il précisé.

Il avait été arrêté fin août avec une autre militante, Agnes Chow, avant d'être libérés sous caution.

La police de Hong Kong n'a pas souhaité faire de commentaires sur ce sujet.

La présidente de Taïwan Tsai Ing-wen a promis en juillet d'aider des manifestants de Hong Kong en quête d'un refuge, irritant Pékin.

Depuis trois mois, Hong Kong traverse sa pire crise politique depuis sa rétrocession en 1997 à Pékin, avec des actions de protestation presque quotidiennes pour dénoncer notamment le recul des libertés et les ingérences grandissantes de Pékin dans les affaires de sa région semi-autonome.

La colère des manifestants pro-démocratie ne semble pas s'être apaisée quatre jours après l'annonce surprise, par la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam, du retrait définitif du projet de loi sur les extraditions, qui avait mis le feu aux poudres en juin.

Ils jugent cette décision trop tardive et surtout insuffisante par rapport à leurs revendications.