La police sud-coréenne a ouvert une enquête suite à un soupçon de vol commis dans un magasin de vêtements à Séoul, le 9 avril dernier. Un fait divers relayé par nos confrères du Nieuwsblad et qui fait du bruit jusqu'en Belgique, car la personne incriminée n'est autre que l'épouse de l'ambassadeur belge en Corée du Sud.

Afin qu'un tel incident ne se reproduise plus, dans un pays connu pour être à cheval sur les lois, la chaîne locale SBS a décidé de diffuser les images des caméras de surveillance. Sur celles-ci, on peut aperçevoir Xiang Xueqiu, 63 ans, en venir aux mains avec des employées du magasin. La raison? L'épouse de l'ambassadeur belge, après avoir essayé deux articles, a voulu sortir du magasin mais en a été empêchée par une des vendeuses qui pensait qu'elle s'en allait avec une des tenues testées. Selon la presse coréenne, il s'agit en fait d'une erreur de l'employée car Xiang Xueqiu n'a rien volé du tout et portait en fait ce jour là une tenue fort semblable à celles qu'elle avait testées. Le ton est ensuite monté et Xiang Xueqiu, accusée à tort, s'est énervée et a frappé une des responsables à la mâchoire et une autre à l'arrière de la tête.

Si Xian Xueqiu ne pourra être poursuivie car elle et son mari bénéficient de l'immunité diplomatique, la vidéo crée l'émoi en Corée du Sud et la police a tout de même ouvert une enquête. Un responsable du ministère des Affaires étrangères a d'ailleurs exhorté l'ambassade de Belgique à coopérer avec la police.

L'ambassadeur réagit et s'excuse, son épouse hospitalisée

A noter que l'ambassadeur belge, Peter Lescouhier, a présenté ses excuses ce jeudi via Facebook. Il dit "regretter sincèrement l'incident impliquant son épouse" et "souhaite s'excuser en son nom". "Quelles que soient les circonstances, la façon dont elle a réagi est inacceptable", a-t-il encore déclaré. Peter Lescouhier a également affirmé que l'ambassade allait coopérer avec la police. Mais son épouse, hospitalisée la semaine dernière suite à un accident vasculaire cérébral, n'a pas encore pu être interrogée par la police.

"Nous espérons que son état de santé s'améliorera rapidement et qu'elle sera en mesure de participer à l'enquête de police, afin que nous puissions tous oublier ce regrettable incident", a encore indiqué l'ambassade.