Les autorités iraniennes ont délivré un mandat d'arrêt à l'encontre de Donald Trump et d'autres fonctionnaires américains.

Ils sont considérés comme responsables de la mort du général Soleimani, selon l'agence de presse iranienne Fars.