Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé mercredi l'arrêt de toutes leurs opérations contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) après le début de l'offensive turque dans le nord de la Syrie, selon la chaîne arabe d'informations Al-Jazeera, qui citent deux fonctionnaires américains et une source militaire kurde. "Les FDS ont arrêté les opérations anti-EI car il est impossible de mener à bien une opération sous la menace d'une grande armée à la frontière nord", a justifié la source militaire kurde.

"Notre priorité est maintenant de protéger la frontière et de nous concentrer sur la lutte contre la Turquie. Toutes les forces des FDS ont été mobilisées dans des zones proches de la frontière turque", a ajouté une autre source militaire kurde, sous couvert de l'anonymat, à l'agence de presse allemande DPA.

Les FDS sont dirigés par l'alliance kurdo-arabe YPG et constituent un pilier important dans la lutte contre l'Etat islamique en Syrie.