Pékin a évoqué mercredi des "malendendus" après la convocation de son ambassadeur en France par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui lui reprochait des propos critiquant la réponse occidentale au Covid-19. "La Chine n'a jamais émis de commentaire négatif sur la façon dont la France fait face à l'épidémie, et n'a aucune intention d'en émettre", a indiqué lors d'un point de presse régulier Zhao Lijian, un porte-parole de la diplomatie chinoise.

M. Le Drian a convoqué mardi l'ambassadeur de Chine en France pour lui faire part de sa "désapprobation" vis-à-vis de "certains propos récents" critiquant la réponse occidentale à la pandémie de nouveau coronavirus et vantant la "victoire" du gouvernement chinois dans sa bataille contre le Covid-19.

Dimanche, l'ambassade de Chine en France a publié sur son site un long texte intitulé "Rétablir des faits distordus - Observations d'un diplomate chinois en poste à Paris". Les Occidentaux y sont notamment accusés de dénigrer injustement la Chine, après avoir qualifié la maladie Covid-19 de "grippette" au début de l'épidémie. Les Américains sont, eux, critiqués pour avoir limogé le commandant d'un de leurs porte-avions qui demandait l'accostage de ses membres d'équipage contaminés.

Le texte accuse aussi - sans fournir de preuves - le personnel soignant français des établissements pour personnes âgées (Ehpad) d'avoir "abandonné leurs postes du jour au lendemain (...) laissant mourir leurs pensionnaires de faim et de maladie".