La Corée du Nord a préparé des millions de tracts qu'elle s'apprête à lancer sur la Corée du Sud pour répliquer à des envois de tracts hostiles sur son propre territoire, a annoncé lundi l'agence de presse officielle KCNA. 

Les tracts seront envoyés sur la Corée du Sud à l'aide de milliers de ballons, a précisé l'agence. Pyongyang avait annoncé samedi que la Corée du Nord commençait à préparer une grande campagne de tracts hostiles à Séoul, après avoir plusieurs fois protesté avec véhémence contre l'envoi de tracts hostiles depuis le territoire sud-coréen.

Ce sont des transfuges nord-coréens passés au Sud qui envoient régulièrement de tels tracts, dans lesquels ils attaquent le leader nord-coréen Kim Jong Un et dénoncent les violations des droits de l'homme et les programmes nucléaires de Pyongyang. Ces messages anti-Nord sont habituellement fixés à des ballons ou contenus dans des bouteilles.

La Corée du Nord s'apprête à répliquer massivement, a indiqué lundi KCNA. "Les préparations pour la plus grande distribution de tracts jamais effectuée contre l'ennemi sont presque achevées", a déclaré l'agence officielle.

"Les entreprises de publication et d'impression à tous les niveaux dans la capitale ont produit 12 millions de tracts en tous genres qui reflètent la colère et la haine du peuple", selon KCNA. Plus de "3.000 ballons de divers types capables de disperser des tracts loin dans la profondeur du territoire de la Corée du Nord ont été préparés", a indiqué KCNA, qui mentionne aussi d'autres moyens de diffusion non précisés. "Le moment de la punition s'approche", avertit l'agence nord-coréenne.

Les relations intercoréennes sont gelées depuis des mois, après l'échec en 2019 d'un sommet à Hanoï entre M. Kim et le président des Etats-Unis Donald Trump.