La Corée du Sud est actuellement confrontée à une deuxième vague de cas positifs au coronavirus, alors que les autorités sanitaires avaient initialement misé sur une recrudescence du virus en automne ou en hiver. Cette deuxième vague a vu le jour dans la capitale Séoul et ses environs. Quelque 9,7 millions de sud-coréens vivent à Séoul et sa banlieue.

Au cours des dernières 24 heures, la Corée du Sud a toutefois enregistré la plus faible augmentation du nombre de nouvelles infections au coronavirus en près d'un mois avec 17 nouveaux cas dimanche. C'est la première fois depuis le 26 mai que le pays passe sous la barre des 20 nouvelles infections.

La Corée du Sud avait assoupli ses mesures début mai. Mais depuis lors, les autorités ont eu du mal à contrôler les différents groupes d'infections dans la région de la capitale. Park Won-Soon, le bourgmestre de Séoul, a déjà annoncé qu'il resserrerait la vis pour le fonctionnement dans la vie quotidienne si le nombre de nouvelles infections dépasse les 30 pendant trois jours de suite.

Le nombre total d'infections en Corée du Sud est actuellement de 12.438 pour 280 décès.