Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a lancé lundi un appel "à un cessez-le-feu immédiat, partout dans le monde" afin de préserver, face à la "furie" du Covid-19, les civils les plus vulnérables dans les pays en conflit.


"La furie avec laquelle s'abat le virus montre bien que se faire la guerre est une folie", a-t-il souligné lors d'une brève allocution au siège de l'ONU sans citer de pays en particulier.