Le garde du corps personnel du roi Salmane d'Arabie saoudite, le général Abdel Aziz al-Fagham, a été tué par l'un de ses amis lors d'une "dispute personnelle" à Jeddah, a annoncé dimanche la police saoudienne. Un porte-parole de la police, cité par l'agence officielle SPA, a ajouté que l'auteur des tirs avait été abattu à son tour par des policiers.

Selon ce porte-parole, les faits se sont déroulés alors que le général Fagham rendait visite à un ami qui recevait plusieurs invités chez lui à Jeddah, la grande ville portuaire de l'ouest saoudien. À la suite d'une "dispute" verbale, l'un des invités, qui est également un ami de M. Fagham, a quitté les lieux avant de revenir avec une arme, ouvrant le feu sur le général et le blessant mortellement.

Il a également blessé deux personnes, dont un autre Saoudien et un employé philippin, avant de se barricader et d'échanger des tirs avec des policiers. Il a été abattu alors que cinq policiers ont été blessés, selon la même source.

La silhouette du général, grand et élancé, et qui veillait de très près sur le souverain saoudien, est familière des Saoudiens. Sa mort a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, de nombreux Saoudiens regrettant la disparition de cet "ange gardien" du roi Salmane.