Lundi, un mandat d'arrêt avait été émis à l'encontre du chef douanier du port, Badri Daher. Le juge a ordonné l'arrestation de M. Kuraitim après l'avoir questionné pendant plus de quatre heures, relate l'agence de presse nationale libanaise NNA.

Plus de 16 personnes ont été privées de liberté depuis le début des investigations autour de la catastrophe portuaire, a indiqué une source judiciaire.

Selon un responsable du ministère de la Santé, le bilan de l'explosion est désormais de 180 morts et 6.000 blessés. Près de 300.000 personnes ont également dû évacuer leurs habitations.