Donald Trump a autorisé, sans toutefois les activer pour l'instant, des sanctions très fermes contre la Turquie, qui mène une offensive dans le nord de la Syrie contre une milice kurde, a déclaré vendredi lors d'une conférence de presse le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin.

"Donald Trump a l'intention de signer un décret pour dissuader la Turquie de toute poursuite de son offensive militaire dans le nord-est de la Syrie", a déclaré Steven Mnuchin.

"Ce sont de très fortes sanctions. Nous espérons que nous n'aurons pas à les utiliser mais nous pouvons neutraliser l'économie turque si nécessaire", a prévenu le secrétaire américain au Trésor dans une conférence de presse.

La Turquie "ne stoppera pas" son opération en Syrie, malgré les "menaces", affirme Erdogan

La Turquie "ne stoppera pas" l'opération qu'elle mène en Syrie contre une milice kurde soutenue par l'Occident, a affirmé vendredi le président Recep Tayyip Erdogan, rejetant les "menaces" en ce sens. "Peu importe ce que certains disent, nous ne stopperons pas cette" opération qui vise les Unités de protection du peuple (YPG) dans le nord-est de la Syrie, a déclaré M. Erdogan lors d'un discours à Istanbul.

"On reçoit maintenant des menaces à droite et à gauche, on nous dit +Arrêtez+. (...) Nous ne reviendrons pas en arrière", a insisté M. Erdogan.