L'Iran a indiqué mercredi qu'il restait disposé à discuter avec Washington, dans un cadre multilatéral, si les Etats-Unis lèvent les sanctions qu'ils ont rétablies contre la République islamique depuis leur sortie de l'accord international sur le nucléaire iranien. "S'ils sont prêts à mettre de côté les sanctions, nous sommes prêts à discuter et à négocier, même au niveau des dirigeants des pays du 5+1", a déclaré le président iranien Hassan Rohani, en faisant référence aux six pays ayant conclu cet accord avec l'Iran en 2015 (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne).