Les premières heures de l'offensive terrestre et aérienne turque dans le nord-est de la Syrie de mercredi ont déjà coûté la vie à au moins quinze personnes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui est basé en Grande-Bretagne. Parmi elles figurent huit civils, dont deux enfants. Les autres morts sont des combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) dirigées par les Kurdes, a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel-Rahman, à l'agence de presse allemande DPA.

Plus de quarante autres personnes, dont treize civils, ont été blessées.

Les médias pro-kurdes du Rojava ont fait état de cinq civils tués, citant des forces de sécurité kurdes.